Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent dispose d'un nouveau site internet :
http://cisss-bsl.gouv.qc.ca

Pour joindre le Webmestre : webmestre.cisssbsl@ssss.gouv.qc.ca

Notre organisation




L'Hôpital régional du CSSS de Rimouski-Neigette compte 255 lits dont 219 lits de courte durée et 36 lits de longue durée psychiatrique.

L'Hôpital régional - Rimouski offre toutes les spécialités sauf la neuro-chirurgie et la chirurgie cardiaque. Plus de 100 spécialistes et 50 omnipraticiens y œuvrent. L'établissement offre des soins surspécialisés en radio-oncologie, en néphrologie et en néonatalité à la population du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord. Des services ambulatoires complètent son offre de services - cliniques externes spécialisés, chirurgie d'un jour, médecine pédiatrique de jour, etc. Cette offre de service crée une attraction significative au niveau des services de soutien diagnostique, d'imagerie médicale et de laboratoire, de même qu'au niveau des services ambulatoires et des services d'hospitalisation.

Des ressources intermédiaires en psychiatrie et santé mentale sont également disponibles pour favoriser le maintien ou l'intégration de la personne dans son milieu, son intégration ou sa réintégration.

L'établissement régional a conclu une entente ou des contrats de service afin de participer à des programmes d'enseignement ou de recherche. À ce titre, l'Hôpital régional exploite une Unité de médecine familiale en vertu d'une entente de service avec l'Université Laval de Québec. L'Hôpital régional accueille donc des externes et des résidents en médecine familiale ainsi que des externes et des résidents en spécialités médicales. L'Hôpital régional est également un établissement agréé par le Collège des médecins du Québec et l'Université Laval pour accueillir des résidents en radio-oncologie.

L'Hôpital régional reçoit également des stagiaires dans différentes spécialités professionnelles en vertu d'ententes avec les institutions d'enseignement reconnues par le ministre de l'Éducation et le ministre de la Santé et des Services sociaux.

L'Hôpital régional est le centre désigné possédant une banque de sang qui assure la bonne pratique transfusionnelle pour les centres hospitaliers de la région du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et ainsi que le Centre hospitalier régional de Baie-Comeau. À ce titre, L'Hôpital régional s'est vu confier la responsabilité de la planification, de la gestion, du contrôle et de l'utilisation des activités transfusionnelles tant sur le plan administratif que sur le plan clinique.

L'Hôpital régional - Rimouski est le plus important hôpital à l'est de Québec.


Coordonnées :

150, av. Rouleau
Rimouski (Québec) G5L 5T1
Téléphone : 418 724-3000 poste 11
Pour l'envoi de télécopies, veuillez vous référer à la liste suivante.




Notre histoire

L'Hôpital Saint-Joseph est fondé en juillet 1923 par les Sœurs de la Charité de Québec à la demande de Monseigneur Léonard, évêque du diocèse de Rimouski.

L'idée d'un hôpital n'est pourtant pas nouvelle à l'époque. Elle remonte à l'origine du diocèse en 1867. Il faut cependant attendre qu'une épidémie de grippe espagnole fasse de nombreuses victimes en 1918 pour que le projet se concrétise.

Les fonds accumulés jusqu'alors par l'Évêché et destinés à cette œuvre permettent l'acquisition de la maison Pouliot qui, une fois transformée, peut recevoir 25 patients. Tout l'équipement de base est acquis grâce aux dons en nature et en argent provenant de la population locale et régionale.

En octobre 1923, on érige canoniquement l'hôpital sous le nom de Saint-Joseph. Ce nom l'identifiera d'ailleurs jusqu'en 1983.

En 1926, on construit un nouvel hôpital plus fonctionnel, à peu de distance de l'ancien et pouvant recevoir 75 patients. Successivement, on y annexe le pavillon Saint-Joseph en 1936, puis le pavillon d'Youville en 1939. La capacité physique de l'hôpital permet alors de recevoir 275 patients.

Les effectifs infirmiers, surtout composés de religieuses, s'accroissent tout au long de cette période. Malgré cela, leur nombre devient insuffisant et on ne peut compter sur les infirmières laïques qui s'enrôlent dans les Forces armées canadiennes à l'occasion de la Deuxième Guerre mondiale. C'est ainsi que les Sœurs de la Charité ouvrent une école d'infirmières en 1944. Affiliée à l'Université Laval, l'école se charge, jusqu'à sa fermeture en 1971, de la formation de 747 infirmières.

En mai 1950, un événement tragique marque l'histoire de Rimouski. Un incendie majeur rase une partie importante de la ville et l'hôpital est lourdement endommagé. Au lendemain de la conflagration, il ne reste plus que 50 lits. L'hôpital est reconstruit et restauré selon de nouveaux plans. En trois ans, sa capacité est passée à 300 lits par l'ajout du pavillon Sainte-Marie (pavillon C).

Au début des années 1960, l'avènement de l'assurance-hospitalisation provoque une nouvelle expansion. Ainsi, en 1962, on construit le pavillon Notre-Dame (pavillon A) qui fait grimper une dernière fois la capacité de l'hôpital à 364 lits, sans compter les 37 lits pour nouveau-nés et les 16 lits du Service d'urgence.

Les années 1970 sont marquées, quant à elles, par l'introduction de spécialités médicales et de la fonction de la santé communautaire, ainsi que par le développement des services externes. Les effectifs médicaux connaissent un essor important. C'est donc dans cette foulée expansionniste que l'on réaménage les lieux et que s'ajoute le bloc de consultation externe en 1977.

Dans les années 1980, on consolide surtout les acquis de la décade précédente et on poursuit quelques développements dont la création de l'Unité de médecine familiale qui est un centre d'enseignement rattaché à la Faculté de médecine de l'Université Laval à Québec et la création d'un centre de jour en psychiatrie.

Au cours de la décennie 1990, l'Hôpital régional a été le théâtre de la réalisation d'un important projet immobilier. Ce projet de 42 millions $ a permis à l'Hôpital régional de relocaliser l'urgence et la majorité des cliniques externes, de procéder à l'aménagement du bloc d'obstétrique, du service de dialyse rénale et du centre de cancer. C'est à la fin des années 1990 que le centre de cancer de l'Hôpital régional - Rimouski a offert ses premiers traitements.

La prochaine décennie devrait permettre à l'Hôpital régional de poursuivre le développement de projets immobiliers majeurs avec la réalisation de son Plan directeur immobilier qui prévoit des investissements de 70 millions de dollars. Enfin à compter de l'été 2003, l'Hôpital régional - Rimouski offrira à la population les services de résonance magnétique.



Cliquez ici
pour voir quelques photos
de l'album souvenir